Articles

Hôpital vétérinaire des maskoutains

Blocage urinaire chez le chat

Qu’est-ce que c’est ?

Par définition, un blocage urinaire est une obstruction au niveau de l’urètre qui empêche l’urine de sortir par le méat urinaire. La sortie étant « bloquée », la vessie se remplit donc comme un ballon plein d’eau jusqu’à devenir très grosse et très dure, ce qui est excessivement douloureux et dangereux pour le chat. En effet, l’urine sert en quelque sorte de transport à déchet. Comme le camion de poubelle qui passe chaque lundi vider votre bac à ordures, l’urine effectue un travail constant d’élimination des déchets du corps. N’ayant plus ce transport vers la sortie, les déchets s’accumulent donc dans le sang et le chat s’empoisonne rapidement. Le décès peut survenir en 24 à 48h, ce qui en fait donc une urgence prioritaire. Dès les premiers signes, il faut prendre un rendez-vous d’urgence ou aller dans un centre d’urgence si votre clinique vétérinaire est fermée !

Quels sont les symptômes ?

Ce sont plus souvent les chats mâles qui en sont affectés que les femelles, car leur urètre est beaucoup plus petit et plus long que celles-ci.

Comportement :
  • Fait du va et vient à la litière
  • Semble « forcer » pour faire ses besoins sans que rien ne sorte (beaucoup de gens croient à tort que leur chat est constipé)
  • Miaule ou hurle de douleur dans la litière
  • Se couche dans la litière
État général :
  • Très peu d’énergie (amorphe)
  • Ne mange pas
  • Se cache
  • Se plaint lorsqu’on le prend dans nos bras
  • Abdomen tendu
  • Flèche jaune : Vessie contenant plusieurs pierres
Quel est le traitement ?

Sous anesthésie générale, le vétérinaire passera un cathéter urinaire depuis l’urètre jusqu’à la vessie tout en injectant de la saline afin de déloger la pierre. Il fera ensuite plusieurs « flush » dans la vessie avec de la saline afin d’enlever tout l’urine et de rincer le plus possible la vessie de tous les déchets accumulés. Le cathéter urinaire sera ensuite laissé en place de façon temporaire durant 48h afin de permettre la vidange de la vessie et d’éviter un reblocage immédiat.

Le chat devra obligatoirement manger de la nourriture urinaire pour le reste de sa vie. Les nourritures urinaires vétérinaires sont conçues pour faire fondre un certain type de cristaux qu’on appelle les struvites, ce qui en fait le seul traitement non invasif afin d’éviter une récidive. Certains cristaux, comme les oxalates de calcium, ne peuvent malheureusement pas fondre avec ce type de nourriture. Dans certains cas, l’animal aura besoin d’une intervention chirurgicale afin d’enlever les pierres dans la vessie ou bien afin d’élargir l’urètre afin de permettre le passage des pierres.

Comment peut-on prévenir ?

En utilisant une nourriture de bonne qualité, nous pouvons prévenir la formation de cristaux qui mènent à la formation des pierres responsables des blocages urinaires. Il faut savoir que les cristaux se forment dans une urine qui est basique, donc à un pH plus haut que 7. Les nourritures urinaires sont conçues afin d’acidifier l’urine ce qui empêche la formation de cristaux. Les nourritures de maintien présentant le sceau « ST/OX » préviennent aussi la formation de cristaux. Il faut donc éviter à tout prix les nourritures vendues en épicerie et préférer une nourriture vétérinaire, car ces dernières ont plusieurs études à leur actif prouvant qu’ils préviennent la formation de cristaux. Il faut également faire attention avec les nourritures vendues en animalerie qui se disent « urinaires », car bien souvent ces compagnies ne font qu’ajouter de la canneberge dans leur nourriture, ce qui n’en fait pas pour autant des nourritures urinaires. Il n’y a malheureusement pas de lois régissant les nourritures pour animaux, donc n’importe qui pourrait créer une nourriture pour animaux et lui donner des propriétés thérapeutiques, sans qu’elle ait à prouver son efficacité à l’aide d’études scientifiques par exemple.

Hôpital vétérinaire des maskoutains
Que faut-il retenir ?

Si vous avez un chat mâle qui semble avoir de la difficulté à aller à la litière, appelez immédiatement votre vétérinaire. Vous ne pouvez pas attendre votre congé du lendemain. Prévenez cette urgence en offrant à Minou une nourriture de qualité, avec le sceau ST/OX sur celle-ci. Demandez à votre équipe médicale des conseils sur les types de nourriture disponible, et surtout n’hésitez pas à appeler pour demander conseil dès qu’il y a quelque chose qui ne va pas. Après tout, on est là pour ça !

Roxanne Giguère-Croteau, Technicienne en santé animale et technologiste médicale

Hôpital vétérinaire des maskoutains

Comment choisir son vétérinaire

Choisir son vétérinaire, c’est un peu comme choisir son dentiste ou son optométriste. C’est important d’entretenir une relation de confiance avec son vétérinaire, puisqu’il est la personne qui va nous accompagner dans plusieurs moments de notre vie avec nos animaux. Comment bien choisir son vétérinaire? Tout d’abord, il est important de comprendre que le but premier de votre vétérinaire est la santé globale de votre animal. Cependant, contrairement aux soins de santé chez les humains, les soins animaliers sont des services privés. Il est capital de choisir votre vétérinaire par rapport à ses compétences, son service et sa disponibilité. Les coûts des services sont bien souvent reliés à tous ces aspects. Choisir l’établissement bon marché ou celle à la fine pointe de la technologie? La question se pose! Il est important de bien réfléchir à tous les frais que comportent la santé d’un animal avant d’en faire l’acquisition, puisque ces frais sont parfois dispendieux et bien souvent imprévus. Il n’existe pas d’établissement vétérinaire parfait, il est important de trouver celui qui vous convient et qui vous mettra en confiance.

Hôpital vétérinaire des maskoutains

La fréquence des visites chez le vétérinaire

La tendance de la place qu’occupe nos animaux a bien évoluée depuis les dernières années. Avant, les animaux servaient principalement au travail ou à se nourrir. Les animaux de compagnie existaient, bien entendu, mais l’importance qu’on leur apportait était beaucoup moins grande qu’aujourd’hui. Les animaux sont considérés comme des membres de la famille à part entière pour la plupart de leur propriétaire. Voilà pourquoi il est important de s’assurer qu’ils sont en bonne santé tout au long de leur vie. Les animaux vieillissent beaucoup plus rapidement que nous, il est donc tout à fait normal qu’ils voient leur « médecin » plus souvent que nous, les humains. La fréquence à laquelle on devrait visiter le vétérinaire dépend d’un animal, selon sa santé et sa condition physique. Un animal en bonne santé générale devrait voir le vétérinaire pour un examen annuel, comme les humains. Par contre, un animal souffrant de problème cardiaque, de diabète ou autre, devrait fréquenter plus souvent l’établissement vétérinaire, que ce soit pour faire des tests plus approfondis ou encore des réévaluations de sa condition. Certains animaux sont vus quand ils sont bébés, puis à la fin de leurs vies. Est-ce suffisant? Non! Un animal est un être vivant qui devrait avoir un suivi afin de prévenir certaines maladies et du même coup, allonger son temps avec ses propriétaires! Tous les animaux qui sont en contact avec d’autres animaux, que ce soient les chats qui se promènent dehors ou les chiens qui vont fréquemment au parc à chiens devraient avoir une vaccination à jour!

Hôpital vétérinaire des maskoutains

La stérilisation

La stérilisation des animaux se fait à des âges différents selon leur espèce et même leur race. Les chats, par exemple, devraient être stérilisés avant leur première chaleur pour les femelles et vers 5-6 mois pour les mâles. Les chats peuvent avoir jusqu’à 4 portées par an de 4 à 8 chatons par portée. Les chiens, quant à eux, doivent être stérilisés en fonction de leur race. On recommande la stérilisation des chiens de grandes races quand ils arrivent à maturité, soit vers 18 mois. Les chiens de petites races peuvent être stérilisés entre 6 et 9 mois, car leur croissance se termine plus rapidement. La stérilisation est importante pour éviter la sur-reproduction des animaux. De plus, elle peut prévenir certaines maladies qui arriveront plus tard dans la vie des animaux. Chez les femelles, le cancer des glandes mammaires ou le pyomètre sont les complications les plus fréquentes. Chez les mâles, l’hyperplasie de la prostate et les hernies périanales sont des causes fréquentes pour les mâles entiers. En ce qui concerne les lapins, il est également recommandé de faire stériliser les mâles et femelles entre 6 et 12 mois, surtout s’il y a cohabitation ensemble. Les lapins sont reconnus pour être très fertiles et les hormones peuvent jouer des tours lors de cohabitation dans la même cage/enclos. Vous devriez planifier la stérilisation rapidement pour être certain de ne pas passer tout droit et avoir de petites surprises!

Hôpital vétérinaire des maskoutains

Le dégriffage

Le dégriffage, quel sujet sensible! Avant, il y a déjà quelques années, le dégriffage se faisait pratiquement d’en blé en même temps que la stérilisation. Lorsque les gens adoptaient un nouveau chat, adulte ou encore chaton, il était très important, pour la plupart des familles, que l’animal soit dégriffé. Prenons le terme plus scientifique, pour expliquer la procédure de ce dit dégriffage. En langage vétérinaire, on appelle plutôt la procédure « onyxectomie ». Le terme onyxectomie désigne l’ablation des griffes. Toutefois, les griffes s’attachent à la 2e phalange des doigts des chats , alors, il faut alors enlever les 2 phalanges complètes pour procéder à l’onyxectomie. Terrible non? Imaginez vos doigts tous amputés (mains et orteils). Il est plus difficile de garder son équilibre, de se défendre, de vivre tout simplement. En plus, les chats stérilisés développent souvent un surplus de poids avec les années. Non pas à cause de la stérilisation elle-même, mais plutôt à cause du manque d’énergie, du mode de vie sédentaire et de la diète qu’ils ont. Imaginez alors maintenant des doigts et orteils amputés, qui doivent à eux seuls faire tenir le corps obèse d’une personne. C’est exactement la même chose chez les chats. C’est douloureux à long terme et les douleurs fantômes existent elles aussi chez les animaux. Ces pauvres bêtes ont souvent alors des problèmes de santé qui s’en découlent… douleurs articulaires, malpropreté, agressivité, etc. Les motifs de l’onyxectomie sont souvent bien banals quand on pense à tout ce qui s’en suit par la suite. Outre cette raison, pourquoi certains vétérinaires pratiquent encore l’onyxectomie? Bien, tout ceci est une question de pratique courante, encore banalisée par certains établissements vétérinaires, parfois même, une question de rentabilité et de fidélisation de la clientèle. Par chance, de plus en plus d’équipe s’unisse pour abolir cette pratique douloureuse et bien souvent complètement inutile!

Informez-vous sur les alternatives efficaces à l’onyxectomie, il y en a plusieurs et elles ne sont pas très dispendieuses! Surtout, vous offrirez à votre animal une plus belle qualité de vie. Heureusement il existe des alternatives au dégriffage, en voici quelques unes :

  • La coupe de griffe mensuel si vous êtes à l’aise de le faire vous-mêmes, sinon vous pouvez le faire faire par votre vétérinaire, toiletteur également.
  • La pose de couvre-griffes temporaire qui est une alternative bien tolérée des chats et faciles d’utilisation. En plus, il existe une variété de couleur et même certains sont à paillettes!
  • L’utilisation de poteaux à griffes, de tapis ou d’objets où votre chat pourra faire ses griffes aisément sans endommager vos meubles. Idéalement, cet endroit devrait être une pièce centrale, car le chat utilise ces objets pour marquer son territoire et faire ses griffes en même temps.